CONSULTATION SUR RENDEZ-VOUS - Maison Médicale, 39 boulevard de Vésone 24000 PÉRIGUEUX - 05 53 05 24 53 ou 05 53 02 13 44

ARTHROSE DE LA HANCHE ET PROTHÈSE

Prothèse totale de hanche

La Prothèse Totale de Hanche est une intervention programmée de CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE visant à faire disparaître le handicap et les douleurs liées à une coxarthrose, c'est-à-dire une usure des deux surfaces articulaires de la hanche. Il s'agit d'une intervention de référence dans le service dont la finalité est le retour au meilleur état fonctionnel.

Si les résultats régulièrement obtenus sont bons, il s'agit d'une prise en charge médicale et chirurgicale importante.

La décision est prise par le patient en connaissance des bénéfices qu’il peut en tirer : disparition des douleurs, de la boiterie et du handicap mais aussi des risques.

D’un point de vue pratique, l’intervention est pratiquée en dehors du cadre de l’urgence excepté pour les fractures du col du fémur. Elle est effectuée le jour de votre admission programmée sous anesthésie générale ou sous rachianesthésie.

L’opération se fait en première intention par un abord préservant  les muscles fessiers avec une VOIE ANTERIEURE dite MINI-INVASIVE

Concernant les implants, les plus fréquement utilisés sont SANS CIMENT et recouverts d’HYDROXI-APATITE pour une meilleure fixation sur l’os. Ils sont adaptés à la taille du bassin et de votre fémur. Le couple de friction le plus utilisé est le couple CERAMIQUE-CERAMIQUE.

D’autres options sont possibles : prothèses scellées en cas d’ostéoporose+++, couple céramique/polyéthylène.

Le geste chirurgical, lui-même, impose une présence du patient dans le bloc opératoire, en salle d’intervention, puis en salle de réveil pendant 3 ou 4 heures environ . Le lever au fauteuil est précoce tout comme la marche, le jour même. Le système de drainage de la plaie opératoire s’il est posé, est conservé 24 heures maximum. Le patient remarche rapidement . Les cannes anglaises seront à conserver par prudence des deux côtés pendant 6 à 8 jours. Il conviendra d’être attentif à toutes les consignes qui vous seront données afin de récupérer dans les meilleures conditions et de minimiser les risques de déboitement de la prothèse toujours possibles bien que peu fréquents avec les cicatrices antérieures.

Le temps d’hospitalisation est très variable mais oscille de moins de 12h00 à 48h00. L’hospitalisation peut être très courte pour les patients motivés entrant dans le protocole de Récupération Améliorée Après Chirurgie (RAAC). La chirurgie ambulatoire est bien encadrée dans notre activité. Elle nécessite la participation des infirmières libérales via le service de coordination de soins à domicile.

Le patient de retour à son domicile de préférence ou au centre de convalescence si nécessaire, retrouvera progressivement son autonomie complète dans un délai variable de quelques jours à quelques semaines selon ses possibilités de récupération propres .

La prudence et notre vigilance doivent s’attacher dans toute la démarche de soins à prévenir voire, dans certains cas, à traiter des incidents , des accidents peu fréquents mais pouvant survenir au cours ou au décours de l’hospitalisation (hématome, imflammation, etc ). La consultation chez votre dentiste avec le panoramique dentaire prescrit en consultation est de première importance Nous devons prévenir le risque infectieux toujours possible bien que peu fréquent.

La prise d’anticoagulants ou d’antiagrégants requiert toute notre attention et notre vigilance.

La prévention des phlébites est assurée par un traitement anticoagulant adéquate à poursuivre 4 semaines . La rééducation est systématique après l’opération MAIS SEULEMENT et UNIQUEMENT dans le service . Au-delà , et selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé il n’y a pas de justification à faire de rééducation et pas plus en centre spécialisé pour une prothèse de hanche en pratique courante.

Votre prise en charge médico-chirurgicale et la prévention des risques sont du ressort d’un travail en équipe dont le but est un retour à la vie quotidienne dans les meilleures conditions dans un délai raisonnable. Nous sommes à l’écoute de vos interrogations.

 

L'essentiel à retenir pour la vie future et pour prendre une décision

  • Le taux de survie des prothèses de hanche à 10 ans est de 97 %.
  • Une hanche oubliée est la règle pour 80 % des patients. 80 % des patients sont totalement indolores et n’ont aucune gêne.
  • La reprise du sport est possible mais sans prise de risque. La fracture sur prothèse est la première des complications des prothèses totales de hanche.
  • Le taux des infections sur prothèses en FRANCE est de moins de 1 %. Dans le service l’évaluation sur près de 1OOO patients les années passées était de 4 pour 1000.
  • Les patients les plus exposés aux complications, sont ceux prenant des anticoagulants et ceux en fort voir très fort surpoids.

VOUS SOUHAITEZ PRENDRE RENDEZ-VOUS?

Fermer le menu